30 juin 2023

Les 7 péchés capitaux du Greenwashing

Kopenhagen greenwashing COSH De Vreese Kevin
"Des termes tels que "écologique", "organique" et "respectueux de l'environnement" ont été utilisés fréquemment et sans justification." L'autorité néerlandaise pour les consommateurs et les marchés (ACM)
Greenwashing E Uflag COSH
“Ces changements législatifs et réglementaires vers plus de contrôle et de coercition ne peuvent qu'encourager les marques de mode à mettre en place des moyens efficaces pour mesurer et réduire leur impact dans le cadre de leur approche RSE”. Glynnis Makoundou, avocate en droit de la mode.
"L'écoblanchiment nuit avant tout aux entreprises qui s'engagent sérieusement en faveur de la protection de l'environnement et qui investissent en conséquence. En d'autres termes, le greenwashing nuit à la protection de l'environnement dans les deux cas, qu'il soit découvert ou dissimulé. Il fausse également la concurrence : les clients optent pour des produits prétendument plus respectueux de l'environnement et nuisent ainsi involontairement aux fabricants concurrents qui n'opèrent pas sur le marché avec une publicité trompeuse ou peu substantielle". Barbara Scheben, associée, responsable de la criminalistique et de la protection des données chez KPMG
"Bien qu'il faille saluer l'initiative visant à fournir davantage de conseils sur les allégations environnementales et le blanchiment écologique, la formulation des nouvelles lignes directrices est décevante. Par exemple, le régulateur prévoit dans les lignes directrices que "les termes vagues et ambigus ne doivent pas être utilisés s'ils ne sont pas définis dans la publicité". Tom Heremans, Associé à Bruxelles de CMS
Greenwashing crossroads COSH
Sophia Schwan team picture COSH

Sophia

Journalist and Copywriter German & English

Partagez