Fashion Revolution Week

24 avril 2013, le jour où la catastrophe du Rana Plaza a eu lieu au Bangladesh. Ce jour-là, 1134 personnes sont mortes. Les chaînes de mode rapide produisent leurs vêtements dans les pays en développement dans des conditions très mauvaises pour les travailleurs.

Le britannique Carry Somers a fondé le mouvement international Fashion Revolution, qui exige la transparence de l'industrie de la mode et appelle les consommateurs à prendre davantage conscience en se demandant qui a fabriqué leurs vêtements.

Fast Fashion en crise

J'ai suivi la campagne Clean Clothes et j'ai publié quotidiennement sur les médias sociaux des informations sur les accidents survenus dans les chaînes de magasins multinationales ces dernières semaines. Nombreuses grandes marques ne paient pas leurs usines en l'extrême-orient pendant la crise de corona. Ces marques n'assument pas la responsabilité des commandes passées et des travailleurs qui ont fabriqué les vêtements. Ils "économisent" ainsi leurs liquidités ou leur argent pour les actionnaires et les gestionnaires bien rémunérés.

Qui paie la facture?

En tant que professionnelle de l'industrie de la mode, je suis consciente de l'importance de faire rentrer le plus rapidement possible des liquidités dans les chaînes d'approvisionnement, afin que les employés du secteur de l'habillement, qui ne bénéficient pas de la sécurité sociale dans leur pays, soient en sécurité. Si nous faisons nos achats chez les détaillants équitables avec une approche holistique, nous savons que la première chose qu'ils feront sera de payer leurs fournisseurs, par rapport aux grandes chaînes dont l'argent va d'abord aux actionnaires. C'est pourquoi nous avons fait campagne pour que vous fassiez vos achats chez votre détaillant local respectueux de l'environnement pendant Corona et que vous montriez vos achats avec #coshona.

Ne laissez pas les travailleurs de l'habillement payer la facture!

#whomademyclothes? Ils font vos vêtements!

#movethesales

Pour la même raison, il est important de déplacer #MoveTheSales à une date aussi tardive que possible. Ce n'est qu'avec une marge suffisante que les détaillants et les marques pourront continuer à prendre des décisions d'achat équitables l'année prochaine, sans faire pression sur les usines pour qu'elles produisent à des prix encore plus bas. Si le prix est plus bas, il y a moins de chances que les pratiques de production soient éthiques et respectueuses de l'environnement. Du point de vue de la durabilité, il s'agit également d'une bonne initiative visant à déplacer la saison de vente vers la saison réelle.

#ikkoopbelgisch marques, il est temps de montrer vous-même!

La transparence est essentielle pour gagner la confiance de vos clients: #whosavedtheworkers

Alors, s'il vous plaît, faites vos achats en toute connaissance de cause afin que les flux de trésorerie atteignent les personnes les plus vulnérables de la chaîne d'approvisionnement.

Indépendamment du fait que des géants comme Primark, Bestseller et C&A n'abordent pas les pratiques éthiques dans l'ensemble de Corona, j'espère que nos marques belges faire mieux sur le sujet d' éthique.

Donc, en plus de #whomademyclothes, j'aimerais poser une deuxième question #whosavedtheworkers pendant #coronacrisis?

Il est maintenant temps d'entendre les déclarations de nos chaînes de magasins belges et néerlandaises, qui se considèrent comme de petits clients sur le marché international.

Comment faire face à la situation? Pourquoi ce silence? Une simple réponse honnête suffirait...

Dites-nous ce que vous faites et ce dont vous avez besoin pour être sûr de retenir les emplois. Quelles en sont les conséquences pour votre entreprise et votre cash-flow ? Comment maintenir vos relations d'affaires saines à long terme et comment contribuer à l'avenir de leurs employés? Et quelles mesures prenez-vous pour que tout cela reste durable, éthique et significatif ?

Je sais aussi que certaines grandes marques ont leur propre usine. C'est le moment idéal pour faire savoir à quel point vous prenez soin de vos employés et comment le fait d'être propriétaire de l'usine vous permet de vous occuper d'eux.

Il est temps de montrer l'exemple et d'être à la hauteur de votre grandeur belge!

Que faites-vous pour sauver vos travailleurs?

Je vous mets au défi: quelles marques belges osent communiquer de manière transparente sur leurs efforts?

Ginger, CKS, Brantano, Caroline Biss, Essentiel, Rue Blanche, Xandres, Hampton Bays, Marie Jo, Natan Couture, Scapa World, Lola Lisa, Wearable Stories, Bellerose, Mayerline, Gigue, JBC, Bel & BO, Furore,...?

Marques et designers belges

Le cash-flow, c'est une autre histoire pour les petits créateurs qui produisent localement

Nous avons demandé à des marques et des créateurs belges durables ce qu'ils faisaient pour sauver ses employés bien-aimée. Consultez nos séances de questions-réponses sur les médias sociaux pour découvrir comment ils s'efforcent de changer l'industrie de la mode.

Les grandes marques, montrez-vous et montrez à quel point vous êtes éthique. Pour une transparence totale, nous vous proposons de répondre aux questions suivantes :

Nous avons payé pour cela, nous avons besoin de plus de liquidités pour les sécuriser, et nous prenons ces mesures pour sécuriser ces liquidités. Nous allons maintenir/annuler cet ordre et comment cela se rapporte-t-il à la durabilité et aux relations à long terme avec les usines. Je sais aussi que certaines des plus grandes marques ont leur propre usine. C'est le moment idéal pour faire savoir à quel point vous prenez soin de vos employés et comment le fait d'être propriétaire de l'usine permet de s'en occuper?

J'ai bon espoir que beaucoup font mieux que les multinationales, mais vos clients doivent le savoir!

Clients, quelles marques souhaitez-vous répondre à la question?
#whosavedtheworkers

Schéma des interviews

Mardi 21/04 à 16:30 Studio Ama (Instagram Live)

Jeudi 23/04 à 10:00 F.A.M.

Jeudi 23/04 à 15:00 Infantium Victoria (Instagram Live)