La REP (responsabilité élargie du producteur) néerlandaise prend enfin forme. Lors des Circular Textile Days 2022, les 13 et 14 septembre à 's-Hertogenbosch, une mise à jour a été faite sur la REP. Des initiatives ont également été mises en lumière afin qu’elles aident les entreprises à se conformer à la REP. Vous êtes curieux ou curieuse de savoir comment la REP affectera votre entreprise ? Lisez la suite.

Le 1er janvier 2023, le système néerlandais de REP entrera en vigueur pour les vêtements et les textiles de lit, de bain, de table et de cuisine. Les Pays-Bas seront alors le deuxième pays d'Europe (après la France) à introduire un système de REP. La REP pour les textiles fait partie de la transition vers une économie circulaire (2050) et soutient également la réduction de moitié de l'utilisation des matières premières primaires d'ici 2030.

L'introduction de ce système volontaire de REP rendra les producteurs de textiles et de vêtements collectivement responsables de la réutilisation, du recyclage et du traitement des vêtements et textiles usagés.


Comment cela fonctionnera-t-il ? Les producteurs et importateurs de produits sur le marché néerlandais paieront une taxe par produit, contribuant ainsi à un fonds d'innovation destiné à stimuler les initiatives et les modèles économiques durables et circulaires. Cela se fera par le biais d'un système de prélèvement qui concernera les produits sur le marché de l'utilisateur final néerlandais, c'est-à-dire pas les (ré)exportations. Le montant de la taxe sera fixé dans différentes fourchettes en fonction du poids moyen du textile ou de l'article d'habillement.

Vous êtes producteur ou importateur de produits sur le marché néerlandais ? Lisez ici ce que vous devez faire pour vous conformer à la REP en 2023.

Peter Koppert (responsable de l'innovation et de la durabilité chez MODINT) a expliqué les avancées de la REP lors des Circular Textile Days.

Faites votre demande auprès du ministère dans les 6 premières semaines (mi-février) après son entrée en vigueur. Vous avez besoin d'aide pour le faire ? Pas de panique. Modint et INretail sont en train de mettre en place une organisation de producteurs. Ils seront heureux de vous aider à faire votre demande et à vous conformer au règlement.

Remarque : Bien que le système de la REP soit officiellement établi en janvier 2023, il y aura une période de transition pour que l'organisation sectorielle mette en place le système. Cela signifie que les entreprises auront une responsabilité individuelle formelle, mais qu'elles ne devront pas rendre compte de la mise en œuvre concrète et des résultats avant 2025.


Vous avez encore des questions ? Consultez la page des questions fréquemment posées de Modint ou l'intégralité de son dossier sur la REP ici.

Comment prendre de l'avance sur la REP

Il n'est jamais trop tôt pour commencer à assumer la responsabilité du cycle de vie de vos produits ! Pourquoi attendre la réglementation et la législation quand vous pouvez agir vous-même.


Il existe plusieurs façons de le faire. Par exemple, essayez de choisir des matériaux de qualité et des designs intemporels pour prolonger la durée de vie de vos produits, cela permettra aux clients de les utiliser plus longtemps. Lors de la conception, tenez compte du cycle de vie complet des vêtements. L'allongement de la durée de vie des vêtements est l'un des objectifs de la REP.

La tendance est à la réparation

L'offre de services de réparation y contribue également. Lors des Circular Textile Days, Claire Teurlings, Responsable de l'économie circulaire pour les textiles au sein de l'Amsterdam Economic Board, nous a expliqué qu’un centre de réparation a été créé à Amsterdam dans la MRA (Metropolitan Region of Amsterdam). Le United Repair Centre est une collaboration entre des marques de vêtements, des cabinets de conseil, des agences gouvernementales, des ONG et des établissements d'enseignement qui visent à faire de la réparation des vêtements la nouvelle norme. En travaillant ensemble, les réparations sont mieux soutenues. C'est également plus rentable et plus accessible pour les consommateurs et les consommatrices que si chaque détaillant avait son propre centre de réparation.


Claire Teurlings : "Cette approche communautaire est une manière différente d'aborder la circularité. Et nous aimerions l'étendre encore plus grâce à des collaborations avec d'autres régions néerlandaises et européennes."

Collecter et vendre, upcycler ou recycler

Vous pouvez également collecter les vêtements usagés dans votre propre magasin et leur donner une seconde vie en les vendant dans un rayon d'articles d'occasion ou en les upcyclant.


Une autre option consiste à travailler avec des partenaires de collecte et de recyclage tels que ReShare, Wereld Missie Hulp ou la société Drop & Loop de Wolkat. Cette société a mis au point des systèmes de collecte prêts à l'emploi que vous pouvez placer dans votre magasin. Kimberley van der Wal, Business Developer chez Wolkat Group, a expliqué le concept lors des Circular Textile Days. "Tout d'abord, les matériaux réutilisables et non réutilisables sont séparés. Ensuite, les produits réutilisables sont revendus et les produits non réutilisables sont séparés (manuellement) par couleur et type de fibre et recyclés mécaniquement (déchiquetés, filés, tissés), sans utilisation de produits chimiques ou de colorants. À partir de ces tissus recyclés, de nouveaux produits sont fabriqués : textiles pour la maison et la cuisine, accessoires et accessoires de mode. Et tout cela sous un même toit au Maroc".

Prêt ou prête ?

Êtes-vous prêt.e à participer à la construction du secteur textile circulaire de 2050 ? N'hésitez pas à vous mettre en accord avec la REP néerlandaise ! Les articles suivants pourraient également vous intéresser :

Vous voulez en savoir plus sur les Circular Textile Days ? Cet événement a réuni des entreprises du secteur du textile circulaire, dont COSH, grâce à l'accélérateur européen S4Fashion*.

*Avec la contribution du programme EISMEA de l'Union européenne.