Pour donner un effet brillant à votre maquillage, votre ombre à paupières, votre gloss ou votre rouge à lèvres, les marques de cosmétiques utilisent du "mica". Présent dans la plupart des produits de beauté, le "mica" désigne un groupe de minéraux qui donnent à votre produit de maquillage un éclat nacré. Sa composition permet un touché soyeux et léger sur la peau. Le mica est donc très populaire mais son extraction fait l'objet de nombreuses controverses.



Conditions de travail non éthiques dans les mines de mica

L'industrie mondiale du mica représente un demi-milliard de dollars. L'Inde est le principal exportateur. En 2016, One World avait fait un reportage sur les mines de mica en Inde. Le Jharkhand situé dans l'est de l'Inde, est la région la plus riche en mica et en minéraux naturels, mais elle est aussi l'une des régions les plus pauvres du pays. On estime qu'en moyenne 10 000 à 20 000 enfants ont travaillé dans les mines de mica en 2016. Ces mines sont en grande partie illégales, il n' y a pas de surveillance concernant le travail des enfants ou la sécurité dans les mines. La fine poussière dégagée lors de l'exploitation minière provoque d’importants problèmes de peau et provoque des maladies pulmonaires chez les jeunes travailleurs. Les mineurs ne gagnent que 50 cents par jour et toute la famille travaille. Dans le documentaire Shady, la journaliste beauté Lexy Lebsack part à la recherche des mines de mica en Inde. Elle fait état des nombreuses mines illégales et du travail des enfants. On estime que 10 à 20 enfants meurent chaque mois dans cette région.

“Je viens travailler tous les jours et je sélectionne le mica manuellement. Si je ne viens pas, comment pouvons-nous fournir de la nourriture ? Mais j'ai aussi peur, peur de la mort" - Pooja Bhurla (11 ans, travaille dans la mine depuis l'âge de 8 ans).

À Madagascar, l'un des plus grands exportateurs mondiaux de mica, la sécurité dans les mines et les réglementations du travail font également l'objet de peu d'attention. Le groupe néerlandais de protection de l'enfance Terre des Hommes a notifié à Madagascar que des dizaines d'enfants travaillaient dans des conditions dangereuses pour extraire le mica destiné aux produits de consommation occidentaux. Des conditions inadmissibles, qui sont malheureusement encore d’actualité.

Y a-t-il des améliorations à l'horizon ?

Plusieurs grandes marques de maquillage ont rejoint la Responsible Mica Initiative (RMI) pour lutter contre les mauvaises pratiques d'extraction. La RMI s'est fixé pour objectif de rendre toute la production de mica sûre d'ici 2022. Plusieurs grandes multinationales, dont Estée Lauder, Chanel, Clarins et Shiseido, ont indiqué leur volonté de contribuer à une production éco-responsable du mica. Cependant, le RMI n'utilise pas d'évaluation ni d'audits indépendants pour garantir des conditions de travail éthiques. La transparence autour de la production de mica est donc encore très limitée.

Une fois que le mica quitte la mine, il finit dans les mains d'intermédiaires. La journaliste Lexy Lebsack a suivi le parcours du mica depuis les mines et a découvert que le travail des enfants est caché. Les intermédiaires utilisent des certificats provenant de mines sûres situées dans une autre partie du pays. Ainsi, un mica certifié sûr peut toujours être extrait par un enfant. Un certificat ne vous donne pas de garantie aujourd'hui.


Quels sont les produits alternatifs au mica?


Plusieurs marques de cosmétiques utilisent du mica synthétique au lieu du mica naturel pour donner de l'éclat à leurs produits. Mais il ne s'agit pas d'une solution miracle. Le mica synthétique est fabriqué à partir de combustibles fossiles, ce qui a également un coût environnemental important. Le mica est présent dans presque tous nos outils : électronique, peinture, ...

“Le mica synthétique n'est pas la solution, des conditions de travail sûres et un salaire équitable le sont", souligne Aysel Sabahoglu, spécialiste des droits de l'enfant à Terre des Hommes. Pour envoyer Pooja Bhurla à l'école, ses parents n'ont besoin que de 56 cents par kilo de mica. Cette petite somme pourrait changer la vie de toute la famille et donner un avenir plein d'espoir aux enfants de la région.

En raison des mauvaises conditions de travail dans les mines et du peu de transparence, évitez les produits de maquillage qui contiennent du mica : fard à paupières, rouge à lèvres, brillant à lèvres ou poudre bronzante. Ne vous faites pas piéger par le caractère naturel et “vert” d'une marque. Plusieurs marques de cosmétiques qui ne travaillent qu'avec des produits naturels utilisent également du mica. Vérifiez soigneusement la liste des ingrédients et demandez conseil à votre détaillant local !