4 MANIERES D'OBTENIR DES CONDITIONS DE TRAVAIL EQUITABLE

L’industrie de la mode rapide dépend d’une main-d’oeuvre peu chère pour obtenir les prix les plus bas possible. Dans les grandes chaînes, l’argent va souvent en premier lieu chez les actionnaires et les travailleurs sont secondaires. Les nombreux scandales impliquant des grandes chaînes et des marques de renommée mondiale montrent que les conditions de travail doivent être améliorées en toute urgence. Des conditions de travail équitables peuvent être créées de quatre manières:

1. Production locale belge

2. Production en Europe Occidentale

3. Production dans des usines certifiées en Asie ou en Europe de l’Est

4. “Capacity building” (Renforcement des capacités): production dans des pays à bas salaires mise en place par des organisation à but non lucratif ou des fournisseurs dans le but de renforcer les communautés locales. Les marques LN Knits, Hadithi et Aiayu, disponibles chez Duka Moodstore à Bruges, pratiquent tous du capacity building.

Les marques contribuent aux économies locales à travers le renforcement des capacités.


CERTIFICATS ET RENFORCEMENT DES CAPACITES

Plusieurs marques choisissent de produire leurs vêtements plus près de chez elles et dans de meilleures conditions de travail. D’autres marques choisissent des fournisseurs hors de l’Europe et utilisent des certificats pour s’assurer que les usines traitent correctement leurs travailleurs. Certaines initiatives créent leurs propres ONG ou usines afin de contribuer activement à l’économie locale en plus de bonnes conditions de travail, c’est ce qu’on appelle le renforcement des capacités.

Les petites marques qui produisent dans des petites ateliers familaux n’ont souvent pas les moyens de payer des certificats qui coûtent chers. De nombreuses usines d’Europe occidentale n’ont pas de certificats, mais respectent strictement la législation européenne et locale du travail.

La main d’oeuvre au Bangladesh coûte qu’1% du coût de celle en Belgique.

SALAIRES JUSTES

De nombreuses marques ne savent même pas combien leurs travailleurs sont payés. En plus, les salaires varient dans le monde entier. La main d’oeuvre au Bangladesh coûte par exemple qu’1% du coût de celle en Belgique.

Vous voulez en savoir plus sur la mode durable? Inscrivez-vous!