Retour à l'aperçu

Primark souhaite-t-elle vraiment devenir une entreprise éco-responsable et circulaire ?

Aujourd'hui, 15 septembre 2021, la chaîne internationale de magasins Primark lance une nouvelle stratégie éco-responsable qui devrait être déployée à l'échelle mondiale au cours des dix prochaines années. Le géant de la mode, connu pour ses vêtements fast-fashion bon marché, annonce fièrement ses grands projets. La chaîne souhaite par exemple réduire de moitié son empreinte carbone et améliorer la vie de ses producteurs. Un bon début, mais peuvent-ils atteindre leurs objectifs ? Chez COSH ! nous nous interrogeons sur la faisabilité de cette stratégie.

1. Des matériaux plus éco-responsables

L'un des objectifs de Primark est de fabriquer tous ses produits à partir de matériaux recyclés ou éco-responsables et ce dans les dix prochaines années. Actuellement, c'est le cas pour 25 % des articles vendus.

Pour atteindre son objectif, la chaîne de magasins s'est fixée comme premier objectif de produire tous ses t-shirts basiques pour femmes, hommes et enfants à partir de “coton produit de manière durable” avant la prochaine collection de printemps. Cela signifie que moins de produits chimiques seront utilisés pour la production du coton.

Qu’est-ce que le coton durable pour Primark?

Le "programme de coton durable" utilisé par Primark a été mis en place par la chaîne elle-même, mais ne fournit aucune garantie ou norme quant à l’éco-responsabilité du coton. Le programme a été créé en 2013 pour inciter les petits producteurs de coton à cultiver de manière plus écologique tout en augmentant leurs revenus. Selon Primark, les agriculteurs indiens ont réduit leur utilisation de pesticides chimiques de 40% en moyenne. Ils ont également réduit leur utilisation d'engrais chimiques de 25% et leur consommation d'eau de 10%. L'objectif à long terme est de rendre toute leur production de coton entièrement traçable et éco-responsable.

Si Primark avait décidé d’opter pour des matériaux plus éco-responsables, leur coton biologique serait certifié GOTS or ce n’est pas indiqué sur leur site web. Le géant de la mode se contente donc de dire qu'il utilise "moins de produits chimiques", mais il ne donne pas de chiffres précis. Le programme de coton durable de Primark serait donc du greenwashing !

Il est inadmissible que le géant de la mode utilise le terme “durable”, alors que de petites marques éco-responsables utilisent depuis des années du coton biologique véritablement traçable, produit avec 0 % de produits chimiques et seulement 1 tiers d’eau..

Le polyester recyclé

Le polyester recyclé est un matériau qui, à tort, est présenté comme une alternative éco-responsable pour l'industrie de la mode et Primark mise malheureusement sur ce matériau. Pour les vêtements souvent lavés et en polyester recyclé, le rejet de microplastiques pendant le lavage est un énorme problème et cela va à l'encontre de l'Objectif de Développement durable: "Eau propre".

De plus, lorsque vous mélangez ce matériau recyclé avec un matériau naturel comme le coton, par exemple, il est devient impossible à recycler. Ce mélange est malheureusement très fréquent. Chez COSH ! nous plaidons pour l’utilisation de mono-matériaux car le textile est plus facilement recyclable après usage.

Autre question! Comment Primark peut-elle continuer à proposer des matériaux recyclés à bas prix, lorsque le polyester recyclé est généralement plus cher que le polyester " neuf "? Ce changement va-t-il impacter les salaires des ouvriers ou ouvrières d'usine ? Si Primark affirme maintenir ses prix, leurs salaires seront-ils équitables ?

2. Recyclage des vêtements

En second lieu, Primark promet d'apporter des ajustements à son processus de conception afin de garantir le recyclage de ses vêtements. Pour cela, la chaîne s’est mise en partenariat avec WRAP, une organisation britannique qui vise à promouvoir la circularité dans l'industrie de la mode. Toutefois, les changements précis que la marque prévoit de faire ne sont pas clairs.

Chez COSH ! nous nous demandons surtout si Primark va également changer son rythme de production qui est très élevé. La chaîne produit une quantité gigantesque de vêtements chaque année, ce qui a un impact négatif sur notre planète. Si Primark veut se présenter comme un acteur éco-responsable, elle devra produire moins de vêtements et augmenter la qualité de ses produits. Elle devra également opter pour des mono-matériaux afin que ses vêtements soient plus faciles à recycler. Mais cela ne peut se faire sans une augmentation des prix des produits.

Chez COSH ! nous nous demandons surtout si Primark va également changer son rythme de production qui est très élevé. La chaîne produit une quantité gigantesque de vêtements chaque année, ce qui a un impact négatif sur notre planète. Si Primark veut se présenter comme un acteur éco-responsable, elle devra produire moins de vêtements et augmenter la qualité de ses produits. Elle devra également opter pour des mono-matériaux afin que ses vêtements soient plus faciles à recycler. Mais cela ne peut se faire sans une augmentation des prix des produits.

"Le modèle économique de la fast fashion doit cesser. Quelques petits coups de marketing et événements n'effaceront pas la production en masse et les conditions de travail inhumaines." Niki de Schryver, COSH !

3. Réduire de moitié les émissions de CO2

Primark s'engage également à réduire de moitié les émissions de CO2 de ses propres activités et de celles de sa chaîne d'approvisionnement.

La chaîne de magasins vise à éliminer tout plastique à usage unique. Nous, COSH !, ne pouvons qu'applaudir cet objectif, mais l'expédition et la vente de vêtements consomment tellement de plastique que nous nous demandons si cet objectif est réalisable. Nous nous demandons également si l'alternative choisie sera plus éco-responsable étant donné que Primark n'indique pas clairement quel type de matériau remplacera le plastique.

En effet, si le plastique devait être remplacé par des bioplastiques, il ne s'agirait pas d'un changement extrêmement éco-responsable. Les bioplastiques ne sont pas si biodégradables. Il ne faut pas les jeter avec les déchets organiques.

Nous aimerions également que la chaîne n’utilise plus de matières plastiques pour les vêtements. Lorsque les tissus en polyester sont lavés, des microplastiques se retrouvent dans les cours d'eau. Les tissus biodégradables seraient une option plus respectueuse de l'environnement.

4. Un salaire décent pour les travailleurs de la chaîne d'approvisionnement

Primark avait refusé de signer un accord visant à améliorer les conditions de travail au Bangladesh. C’est aujourd'hui chose faite! Cet accord rend les marques responsables de la sécurité dans leur chaîne d'approvisionnement. Ainsi, l'électricité dans les usines est régulièrement contrôlée pour éviter les incendies. Cet accord avec le Bangladesh a vu le jour après l'effondrement du Rana Plaza en 2014. Lors de cette catastrophe, de nombreux ouvriers et ouvrières d'usine avaient perdu la vie.

De plus, Primark possède son propre code de conduite et une déclaration sur l'esclavage moderne qui fixent des exigences en matière de conditions de travail. Cependant, chez COSH ! nous souhaitons savoir comment le respect des bonnes conditions de travail se fera t-il étant donné que Primark travaille actuellement ( chiffres de mai 2021) avec 928 usines à travers 28 pays et emploie plus d'un million de personnes.

Clean Clothes Campaign, nous informe que Primark a traité ses travailleurs de manière abominable pendant les confinements dus au COVID. Découvrez ici nos chaînes de magasins belges qui ont fait mieux

La nouvelle stratégie de Primark semble peu ambitieuse. Paul Marchant, PDG de Primark, déclare: "Nous n'avons pas toutes les réponses à ce stade et nous savons que nous ne pouvons pas y arriver seuls. C'est pourquoi nous nous engageons à travailler avec d'autres acteurs de l'industrie dans la mesure du possible afin d'apporter un réel changement à grande échelle."

Chez COSH ! Nous trouvons cette nouvelle communication sur la durabilité très prématurée. Cela nous rappelle la déclaration qu’H&M avait faite au sujet de la mise en place de salaires décents décents d'ici 2018. Aujourd'hui, ce n'est toujours pas le cas.

Quel est le prix de ces promesses ?

Dans de nombreux cas, l’éco-responsabilité à un prix et celui-ci est généralement plus élevé. Pourtant, Primark affirme qu'il ne changera pas ses prix. Notre question est donc la suivante: comment Primark peut-elle promettre des salaires décents sans faire payer le prix aux consommateurs ? La chaîne admet-t-elle que, pendant plusieurs années, ses prix attractifs se sont faits sur le dos des travailleurs de sa chaîne de production ?

"Plus durable mais au même prix ? Primark admet-elle que pendant plusieurs années, elle a pris en otage les salaires de ses travailleurs?" COSH!

Les objectifs et les promesses de Primark semblent à première vue ambitieuses mais ne sont malheureusement pas très concrètes. La chaîne de magasins communique beaucoup sur la durabilité, mais nous manquons de transparence et de chiffres concrets pour étayer leurs plans. En tant que consommateur, ne vous laissez pas berner par les grandes chaînes qui prétendent être durables, car le chemin à parcourir pour plus d’éco-responsabilité est encore long !

Vous souhaitez découvrir la mode éco-responsable et éthique dans votre région ? Jetez donc un coup d'œil à notre guide d'achat !

Guide de shopping