Selon l'UE, moins de 1 % des vêtements dans le monde sont recyclés pour en fabriquer de nouveaux. Cela est dû à une insuffisance des technologies.

Plusieurs organisations et entreprises s'efforcent donc de changer cette situation. Les 13 et 14 septembre, les Circular Textile Days ont eu lieu aux Pays-Bas, où des innovations visant à rendre le secteur du textile et de la mode plus circulaire ont été présentées. COSH ! était également présent pour contribuer à un avenir plus circulaire.

Le polyester

Le matériau synthétique le plus utilisé dans le secteur du textile est le polyester. Selon Josse Kunst (CuRe, Kiduara), le polyester est aussi circulaire que le verre et le métal. En utilisant certains processus de recyclage, le matériau peut être remodelé d'innombrables fois en de nouveaux produits. Cela semble très positif, alors pourquoi cela ne se produit-il pas dans la pratique ? Moins de 1 % de tous les vêtements en polyester sont recyclés en nouveaux vêtements...

Si les vêtements en polyester sont si peu recyclés, comment se fait-il que l'on trouve encore tant de vêtements fabriqués à partir de polyester recyclé dans les magasins ? C'est parce que la plupart du polyester recyclé pour les vêtements provient de bouteilles en PET. Selon une estimation de Textile Exchange, 99 % du polyester recyclé dans les vêtements provient de bouteilles en PET.


Malheureusement, ce n'est pas aussi circulaire que cela en a l'air. Dans un monde idéal et circulaire, les bouteilles en PET seraient recyclées en nouvelles bouteilles en PET, et non en vêtements. C'est donc une bonne nouvelle que des entreprises telles que CuRe développent de nouvelles technologies pour recycler le polyester des vêtements. Le recyclage des textiles en nouveaux textiles est appelé recyclage de fibre à fibre.

Recyclage mécanique ou chimique ?

Le processus de recyclage des vêtements comporte de nombreuses étapes. Pour en savoir plus sur son fonctionnement, cliquez ici. Les matières synthétiques peuvent être recyclées de deux manières : mécaniquement ou chimiquement. Dans le cas du recyclage mécanique, le matériau est découpé en petits morceaux de plastique. Ces morceaux sont ensuite fondus pour filer un nouveau fil. C'est ainsi que sont recyclées les bouteilles en PET, par exemple. Ce processus n'est possible qu'avec des matériaux purs auxquels aucun colorant ou autre produit chimique n'a été ajouté.

Le recyclage chimique du polyester est moins courant car il s'agit d'un procédé coûteux. Dans ce processus, les matières premières sont décomposées, purifiées et transformées en nouvelles particules. En éliminant toute contamination et tout colorant, ces matériaux peuvent ensuite être recyclés avec leur qualité d'origine.

CuRe a mis au point un nouveau procédé permettant de rendre le recyclage chimique du polyester moins coûteux. Cette technologie utilise moins d'énergie que les procédés de recyclage chimique classiques. Elle peut également recycler des mélanges de matériaux plus complexes. Petit à petit, CuRe développe d'autres technologies de purification pour être en mesure de traiter des matières premières et des mélanges de matériaux plus complexes à l'avenir.

Les défis

L'un des plus grands défis du recyclage des vêtements est l'utilisation de l'élasthanne dans les textiles. Le mélange polyester-élasthanne est souvent utilisé, par exemple dans les vêtements de sport. De plus en plus de vêtements contiennent de l'élasthanne pour améliorer leur confort.

La présence d'élasthanne dans les textiles ne peut cependant pas encore être détectée dans le processus de filtrage. Les structures chimiques du polyester et de l'élasthanne étant très similaires, il est difficile de séparer ces matériaux. Par conséquent, il n'est pas possible de recycler séparément chacun de ces matériaux et de leur donner une nouvelle vie.

Les revêtements constituent un autre problème du recyclage des textiles. De nombreux produits sont dotés de couches protectrices, ou revêtements. Pensez, par exemple, à votre imperméable ou à votre sac à dos ! Ces revêtements sont fabriqués en polyuréthane. Comme le textile et le revêtement ne peuvent pas être séparés, ces matériaux ne peuvent pas être recyclés facilement. La seule façon de réutiliser ces matériaux est de les recycler mécaniquement, mais cela diminue vraiment leur qualité.

Technologies innovantes

Les technologies innovantes, comme celles de CuRe, sont essentielles pour construire un avenir circulaire. D'autres entreprises et organisations travaillent également dans ce sens. Par exemple, à Waregem, en Belgique, il y a la société Concordia qui a développé Purfi, un processus de recyclage pour les mélanges polyester-coton. Grâce à un processus de filage inverse, Purfi peut recycler les fibres sans perte de qualité. Les fibres de coton sont transformées en viscose de coton et le polyester conserve toutes ses propriétés d'origine.

Microplastiques

Néanmoins, les vêtements synthétiques ne deviendront jamais l'alternative la plus durable. Même si les matériaux peuvent être entièrement recyclés par la suite, d'autres risques subsistent. Le lavage des vêtements synthétiques peut entraîner la libération de microplastiques. Ceux-ci sont ensuite transportés par les eaux dans nos rivières et nos océans. De plus, les matériaux synthétiques ne seront jamais biodégradables dans la nature.

Par conséquent, COSH ! recommande de laver vos vêtements synthétiques le moins possible, et de toujours utiliser un GuppyFriend. Il s'agit d'un sac à linge qui attrape les microplastiques.

Grâce à des innovations comme Purfi et CuRe, l'avenir de la mode circulaire est prometteur. Chez COSH ! nous applaudissons cela ! Néanmoins, nous recommandons également de ne pas compter sur elles pour l'instant. Ces technologies sont encore en développement et ne sont donc pas disponibles à grande échelle. Il est donc préférable de choisir des matériaux déjà recyclables. Évitez les mélanges de matériaux afin que vos vêtements soient plus faciles à recycler par la suite.