Certaines personnes préfèrent la chaleur de la laine, d'autres aiment les blouses légères en coton ou les robes tendance en soie. Mais quel est l'impact environnemental de votre choix de matériaux ? COSH ! a décidé d’étudier l’impact des matériaux durables. Découvrez ci-dessous une courte introduction des différents types de matériaux, et comment nous nous y sommes pris.

Aperçu de toutes les fibres textiles

Au total, 107 millions de tonnes de fibres d'habillement sont produites chaque année dans le monde. À titre de comparaison, en termes de poids, cela représente 2 millions d'éléphants.

Le matériau le plus utilisé dans le monde est le polyester, suivi du coton et des fibres synthétiques de cellulose (FMC) comme la viscose, la rayonne, le lyocell, le modal et le cupro. Ces fibres sont fabriquées par l'humain mais elles possèdent également une origine végétale.

Quelle est la différence entre les fibres végétales, animales et synthétiques ?

Les matières naturelles telles que la laine, le lin et le coton sont d’origine naturelle. Les matières synthétiques telles que le polyamide, le polyester et l'élasthanne ne sont pas d'origine naturelle car elles sont fabriquées à partir de combustibles fossiles et émettent donc de grandes quantités de CO2 dans l'air. Ces matériaux synthétiques contiennent donc des microplastiques qui, une fois décomposés, sont nocifs pour les humains et les animaux. Mais, Il existe également des matériaux synthétiques "à base de plantes". Cette catégorie comprend les fibres d'origine végétale qui sont fortement transformées mécaniquement ou chimiquement pour fabriquer des fibres pour les tissus.

Ces matériaux d'origine végétale, tels que le bambou, la viscose et le lyocell, possèdent une origine naturelle, mais cela ne signifie pas qu’ils sont plus éco-responsables. Ces matériaux utilisent souvent de grandes quantités d'eau, d'engrais, de pesticides pour leur culture, ainsi que pour leur transformation.

Comment comparer les matériaux ?

Pour comparer la pollution des matériaux, de nombreuses entreprises utilisent l'Indice Higg. Ce célèbre outil de comparaison des matériaux donne un aperçu sur les émissions de CO2, la consommation d'eau et les produits chimiques utilisés. Grâce à l’Indice Higg, les grandes entreprises peuvent commencer à comparer les matériaux et choisir l'option la plus éco-responsable.

Toutefois, l'Indice Higg ne prend en compte que les fibres individuelles dans ses analyses concernant le cycle de vie du tissu. L'Indice ne tient pas non plus compte des mélanges de tissus ni de la possibilité de les recycler par la suite. À l'heure actuelle, les grandes chaînes mélangent à outrance divers matériaux dit "plus durables" et ce qui n'est pas avantageux. Lors du choix des matériaux, il est toutefois essentiel de tenir compte des possibilités de recyclage ultérieures. Dans nos recherches, nous tenons compte des possibilités de recyclage existantes.

COSH ! est allé enquêter

Le coton biologique nécessite-t-il moins d'eau ? Le polyester recyclé est-il meilleur pour l'environnement ? Qu'en est-il du bien-être animal et des différents types de laine ? Quel est l’impact des différentes matériaux dits “durables” sur les humains et l’environnement ?

Nous avons décidé d’étudier l’impact environnemental des différents tissus afin d’aidier la communauté COSH ! à faire des choix qui protègent la planète. Nous avons consulter les publications académiques, les entreprises concernés, les agriculteurs, les producteurs de laine ainsi que des experts nationaux et internationaux. Nous avons essayé de dresser un tableau complet de l'industrie et de comprendre les différents mécanismes. Nous avons été surprises, inspirées et émerveillées.

Vous êtes impatient ou impatiente de découvrir nos infos? Suivez nos blogs sur le site COSH!

Vous voulez rester au courant des dernières publications? Inscrivez-vous à notre bulletin d'information!